Le flop
Le lapin se jette sur le côté ce qui peut faire peur aux débutants. Pourtant il n'y a pas d'inquiétude à avoir : le lapin est détendu et se lance dans une super sieste !

Les binkies
Le lapin fait des petits bonds, en jettant ses pattes dans tous les sens, et de façon parfois un peu (beaucoup) désordonnée. Votre lapin exprime sa joie : il est heureux avec vous !

Les honk honk
Les honk honk sont des petits grognements, ressemblant à des cris de cochon ! Ils surviennent en général à l'adolescence : votre lapin est tiraillé par les hormones et vous montre son intérêt sexuel. Il faudra penser à la stérilisation afin de lui enlever ses frustrations.
Dans le cas d'un lapin déjà stérilisé, il peut y avoir des comportements hormonaux au printemps ou à la vue d'un congénère. Cependant la stérilisation permet de bien diminuer ces comportements.

La vue de l'assiette de légumes ou de quelque chose provoquant une quelconque excitation peut également provoquer des honk honk, même chez le lapin stérilisé.
Les coups de museau
Certains lapins sont adeptes des coups de museau :
  • soit pour vous avertir qu'ils veulent avancer et que vous êtes sur leur passage
  • soit pour attirer votre attention, à l'heure du repas par exemple


Le tapage de pattes
Le cas le plus classique est la peur. Les lapins ont des codes entre eux : lorsqu'un lapin détecte un danger, il tape de la patte afin de prévenir ses congénères pour les faire fuir. Il peut arriver que votre lapin tape de la patte "sans raison apparente". Un bruit qu'il est seul à entendre peut par exemple le perturber.

S'il se met en danger en faisant des bêtises, vous pouvez également taper sur quelque chose afin de lui faire comprendre le danger (le mieux étant bien évidemment de protéger l'environnement afin d'éviter tout comportement dangereux).
Certains lapins peuvent taper de la patte en cas d'impatience ou de frustration. J'ai moi-même un spécimen qui n'hésite pas à en faire usage quand le repas n'arrive pas assez vite à son goût !

La position sur les pattes arrières
L'origine de cette posture est l'observation de l'environnement. Le lapin peut ainsi mieux surveiller et détecter les dangers.
Cependant le lapin domestique utilise beaucoup cette position afin de quémander de la nourriture auprès de ses humains.

Les léchouilles
Les lapins se lèchent entre eux afin de se toiletter. Lors d'une cohabitation de lapins, toiletter l'autre revient à se soumettre. Il est courant que les lapins ayant un fort caractère se battent plus ou moins gentiment, jusqu'à ce que l'un des deux cède et accepte de toiletter son congénère.
Avec les humains, certains lapins vont montrer leur affection en les toilettant aussi, comme s'ils étaient des copains lapins.
Attention cependant : il arrive que dans des situations stressantes (consultation vétérinaire, coupe des griffes, câlins forcés...), le lapin lèche l'humain par peur, afin de se soumettre et lui implorer de ne pas lui faire de mal. Cela peut être mal interprété (surtout en cas de papouilles forcées), l'humain pense à un signe d'affection, alors que le lapin a peur.

Le gros tas de foin dans la bouche
Le plus souvent, ce comportement intervient chez les femelles non stérilisées.
  • Si la femelle a été au contact avec un mâle, c'est un signe de gestation : elle prépare un nid pour l'arriver de ses petits. Attention à bien la séparer du copain avant la mise bas : ils peuvent s'accoupler à nouveau 5 min après l'accouchement !
  • Si la femelle vit seule, il s'agit d'une grossesse nerveuse. La lapine assaillie par ses hormones agit comme si elle attendait des petits. Cela est très frustrant pour elle.
Dans tous les cas, il vaut mieux stériliser votre lapine. Une portée n'est pas utile : elle n'évite pas le risque de tumeur de l'utérus (seul le retrait de l'utérus permet d'enlever ce risque), elle n'est pas à utile à l'espèce (beaucoup trop de lapins attendent en refuge, si vous avez de quoi accueillir d'autres lapins, préférez l'adoption !), la lapine ne sera pas plus heureuse (d'ailleurs il n'est pas certain qu'elle s'occupe de ses petits) et si vous n'êtes pas hyper calé en génétique et en lapins en général, vous risquez plus de soucis qu'autre chose... Si votre lapine ne risque pas de se reproduire, il reste primordial de la stériliser, que ce soit pour sa santé ou lui éviter les frustrations hormonales.

Il arrive que des mâles castrés présentent les signes d'une grossesse nerveuse : cela reste très rare et assez mystérieux !
Les pincements
Si votre lapin vous pince sans agressivité, il est possible que vous le reteniez prisonnier contre son gré ou que vous soyez sur son passage. C'est un peu le niveau au dessus du coup de museau. Soit votre lapin a testé le coup de museau et vous n'avez pas compris : il passe donc à la vitesse supérieure. Soit vous avez affaire à un lapin très impatient qui emploie les grands moyens directement !

Les grognements
Un grognement agressif (qui n'est pas un honk honk) s'accompagne en général d'une charge. Le lapin avance de façon abrupte tout en abaissant ses oreilles vers l'arrière dans une attitude offensive.
Il prévient avant d'attaquer et peut mordre si vous insistez. Cela intervient très souvent lors d'une intrusion sur son territoire (main dans la cage / cabane). Le lapin se sent menacer, et de son point de vue, il se défend tout simplement. La stérilisation peut atténuer ce comportement.

Les grincements de dents
Les lapins ne ronronnent pas : ils font des petits claquements de dents lorsqu'ils sont contents. Il est donc courant que votre lapin ait ce comportement lors des câlins. Attention toutefois : si votre lapin grince des dents "sans raison", a une attitude anormale... Il peut être en train d'exprimer sa douleur.

Les tours autour de vos jambes
Le cas le plus classique est la parade amoureuse. Même si cela semble mignon pour les non avertis, le lapin est frustré sexuellement et accompagne le plus souvent sa parade de "honk honk". La stérilisation permet de soulager le lapin de ses hormones.
Il peut arriver qu'en cas d'excitation, à la vue du plateau de légumes qui arrive par exemple, un lapin vous tourne autour des jambes. Il s'impatiente gentiment, c'est dans une moindre mesure que la parade amoureuse qui est obsessionnelle.

Le grattage
Les lapins sauvages grattent le sol pour faire des terriers et creuser des galeries. Les lapins domestiques peuvent avoir l'instinct de gratter, que ce soit dans leur litière, voire même des couvertures ou le sol. Si vous voulez faire plaisir à votre lapin, un bac avec de la terre peut être un formidable passe-temps !

Le marquage du menton
Les lapins ont des glandes sous le menton, ce qui leur permet de marquer leur territoire. Si vous voyez votre lapin passer son menton sur les nouveaux objets qu'il rencontre sur son passage, c'est totalement normal. La stérilisation n'a pas d'effet sur ce comportement : les lapins stérilisés continuent à marquer du menton. Et c'est plus agréable que les pipis et les crottes !

Le jetage de pattes
Le jetage de pattes arrière en mode blasé est un peu le claquage de porte du lapin. Tel un ado en colère, il vous signale que vous n'êtes pas drôle et qu'il va aller s'enfermer dans sa chambre : voilà vous êtes prévenu ! Un cas courant de jetage de pattes est lorsque vous reposez votre lapin après lui avoir fait des soins (coupe de griffe, brossage...).

La tête aplatie
Les lapins réclament un toilettage à leurs congénères en aplatissant la tête sous leur museau. Avec leurs humains, ils reproduisent la même chose pour avoir des caresses. Cela signifie que vous avez son consentement pour les papouilles, profitez-en !

La tête entre les pattes
Les lapins mangent certaines de leurs crottes riches en vitamines : ce sont les caecotrophes. Evitez de perturber votre lapin lorsque vous le voyez recourbé en direction de son entrejambe : il les collecte à la source. Cette position requiert une bonne souplesse : les lapins âgés ou handicapés peuvent avoir du mal à atteindre leurs caecotrophes. Si vous les retrouvez par terre, proposez-lui.
De même en cas d'opération, la collerette est à donner en dernier recours (pour la stérilisation, le body est à priviligier). De la même manière, un lapin avec une collerette est gêné pour accéder à son entrejambe.

Le rongeage de grilles
Les lapins ne sont pas faits pour être enfermés. Le cas classique est celui de la cage, inadaptée au lapin, même "juste la nuit". Essayez de mettre un chat en cage quelques heures et vous constaterez qu'il devient fou. Le lapin mérite aussi la liberté !

Les yeux exorbités
Il s'agit d'un signe de peur. Le lapin n'est pas à l'aise et pense qu'il va lui arriver malheur. Cela peut arriver durant les soins (médicaments, coupe des griffes...). Si vous remarquez ce comportement lors des câlins, évitez de forcer et privilégiez les moments où votre lapin est d'accord.

Chez un lapin assez âgé et qui n'a pas peur, les yeux ressortis peuvent être signe d'une tumeur au thymus, parlez-en à votre vétérinaire NAC.

La toilette
Les lapins sont très propres et se toilettent eux-même, et parfois entre lapins. Ils ne doivent pas être baignés ! Si votre lapin est sale, ce n'est pas normal et vous devez consulter pour trouver la cause.

Chez les lapins malades, il est possible de leur passer un gant de toilette humide sur les fesses. N'utilisez jamais de produits hors prescription vétérinaire !

La transe
Lorsqu'ils sont mis sur le dos, les lapins ont un comportement réflexe où ils se figent. Attention, même si cela peut paraitre mignon, cette position ne doit pas être utilisée pour les câlins. Elle est stressante pour le lapin, et il peut se débattre violemment lorsque vous le reposez. Les câlins avec votre lapin doivent être .

Cette position peut cependant être utile pour certains soins, comme la coupe des griffes, si vous n'arrivez pas à procéder autrement. Mais vous devez être sûr de vous et ne pas mettre votre lapin en danger. En cas de doute, demandez à votre vétérinaire de le faire à votre place.

Le hoquet
Les lapins peuvent avoir le hoquet même si c'est assez rare. Cela part rapidement tout comme chez l'humain. En cas de doute ou si cela persiste, parlez-en à votre vétérinaire NAC.

Les rêves
Les lapins peuvent rêver et avoir des soubresauts pendant leur sommeil. Il leur arrive de bouger aussi certaines parties du corps : oreilles, pattes, bouche... Rêvent-ils de courir dans les champs ou de manger une carotte : cela reste un mystère !

Les bruits de peur
C'est assez rare, mais certains lapins peuvent pousser des petits grognements pour montrer qu'ils ne sont pas à l'aise avec la situation dans laquelle ils se trouvent.

Il existe aussi un cri aigu, très compliqué à enregistrer car heureusement très rare : il exprime une grande souffrance, et il est horrible à entendre.

Grognements de peur d'une lapine, de nature très stressée, lorsqu'elle rencontre des congénères :

Le lapin se jette sur le côté ce qui peut faire peur aux débutants. Pourtant il n'y a pas d'inquiétude à avoir : le lapin est détendu et se lance dans une super sieste !

Le lapin fait des petits bonds, en jettant ses pattes dans tous les sens, et de façon parfois un peu (beaucoup) désordonnée. Votre lapin exprime sa joie : il est heureux avec vous !

Les honk honk sont des petits grognements, ressemblant à des cris de cochon ! Ils surviennent en général à l'adolescence : votre lapin est tiraillé par les hormones et vous montre son intérêt sexuel. Il faudra penser à la stérilisation afin de lui enlever ses frustrations.
Dans le cas d'un lapin déjà stérilisé, il peut y avoir des comportements hormonaux au printemps ou à la vue d'un congénère. Cependant la stérilisation permet de bien diminuer ces comportements.

La vue de l'assiette de légumes ou de quelque chose provoquant une quelconque excitation peut également provoquer des honk honk, même chez le lapin stérilisé.
Certains lapins sont adeptes des coups de museau :
  • soit pour vous avertir qu'ils veulent avancer et que vous êtes sur leur passage
  • soit pour attirer votre attention, à l'heure du repas par exemple


Le cas le plus classique est la peur. Les lapins ont des codes entre eux : lorsqu'un lapin détecte un danger, il tape de la patte afin de prévenir ses congénères pour les faire fuir. Il peut arriver que votre lapin tape de la patte "sans raison apparente". Un bruit qu'il est seul à entendre peut par exemple le perturber.

S'il se met en danger en faisant des bêtises, vous pouvez également taper sur quelque chose afin de lui faire comprendre le danger (le mieux étant bien évidemment de protéger l'environnement afin d'éviter tout comportement dangereux).
Certains lapins peuvent taper de la patte en cas d'impatience ou de frustration. J'ai moi-même un spécimen qui n'hésite pas à en faire usage quand le repas n'arrive pas assez vite à son goût !

L'origine de cette posture est l'observation de l'environnement. Le lapin peut ainsi mieux surveiller et détecter les dangers.
Cependant le lapin domestique utilise beaucoup cette position afin de quémander de la nourriture auprès de ses humains.

Les lapins se lèchent entre eux afin de se toiletter. Lors d'une cohabitation de lapins, toiletter l'autre revient à se soumettre. Il est courant que les lapins ayant un fort caractère se battent plus ou moins gentiment, jusqu'à ce que l'un des deux cède et accepte de toiletter son congénère.
Avec les humains, certains lapins vont montrer leur affection en les toilettant aussi, comme s'ils étaient des copains lapins.
Attention cependant : il arrive que dans des situations stressantes (consultation vétérinaire, coupe des griffes, câlins forcés...), le lapin lèche l'humain par peur, afin de se soumettre et lui implorer de ne pas lui faire de mal. Cela peut être mal interprété (surtout en cas de papouilles forcées), l'humain pense à un signe d'affection, alors que le lapin a peur.

Le plus souvent, ce comportement intervient chez les femelles non stérilisées.
  • Si la femelle a été au contact avec un mâle, c'est un signe de gestation : elle prépare un nid pour l'arriver de ses petits. Attention à bien la séparer du copain avant la mise bas : ils peuvent s'accoupler à nouveau 5 min après l'accouchement !
  • Si la femelle vit seule, il s'agit d'une grossesse nerveuse. La lapine assaillie par ses hormones agit comme si elle attendait des petits. Cela est très frustrant pour elle.
Dans tous les cas, il vaut mieux stériliser votre lapine. Une portée n'est pas utile : elle n'évite pas le risque de tumeur de l'utérus (seul le retrait de l'utérus permet d'enlever ce risque), elle n'est pas à utile à l'espèce (beaucoup trop de lapins attendent en refuge, si vous avez de quoi accueillir d'autres lapins, préférez l'adoption !), la lapine ne sera pas plus heureuse (d'ailleurs il n'est pas certain qu'elle s'occupe de ses petits) et si vous n'êtes pas hyper calé en génétique et en lapins en général, vous risquez plus de soucis qu'autre chose... Si votre lapine ne risque pas de se reproduire, il reste primordial de la stériliser, que ce soit pour sa santé ou lui éviter les frustrations hormonales.

Il arrive que des mâles castrés présentent les signes d'une grossesse nerveuse : cela reste très rare et assez mystérieux !
Si votre lapin vous pince sans agressivité, il est possible que vous le reteniez prisonnier contre son gré ou que vous soyez sur son passage. C'est un peu le niveau au dessus du coup de museau. Soit votre lapin a testé le coup de museau et vous n'avez pas compris : il passe donc à la vitesse supérieure. Soit vous avez affaire à un lapin très impatient qui emploie les grands moyens directement !

Un grognement agressif (qui n'est pas un honk honk) s'accompagne en général d'une charge. Le lapin avance de façon abrupte tout en abaissant ses oreilles vers l'arrière dans une attitude offensive.
Il prévient avant d'attaquer et peut mordre si vous insistez. Cela intervient très souvent lors d'une intrusion sur son territoire (main dans la cage / cabane). Le lapin se sent menacer, et de son point de vue, il se défend tout simplement. La stérilisation peut atténuer ce comportement.

Les lapins ne ronronnent pas : ils font des petits claquements de dents lorsqu'ils sont contents. Il est donc courant que votre lapin ait ce comportement lors des câlins. Attention toutefois : si votre lapin grince des dents "sans raison", a une attitude anormale... Il peut être en train d'exprimer sa douleur.

Le cas le plus classique est la parade amoureuse. Même si cela semble mignon pour les non avertis, le lapin est frustré sexuellement et accompagne le plus souvent sa parade de "honk honk". La stérilisation permet de soulager le lapin de ses hormones.
Il peut arriver qu'en cas d'excitation, à la vue du plateau de légumes qui arrive par exemple, un lapin vous tourne autour des jambes. Il s'impatiente gentiment, c'est dans une moindre mesure que la parade amoureuse qui est obsessionnelle.

Les lapins sauvages grattent le sol pour faire des terriers et creuser des galeries. Les lapins domestiques peuvent avoir l'instinct de gratter, que ce soit dans leur litière, voire même des couvertures ou le sol. Si vous voulez faire plaisir à votre lapin, un bac avec de la terre peut être un formidable passe-temps !

Les lapins ont des glandes sous le menton, ce qui leur permet de marquer leur territoire. Si vous voyez votre lapin passer son menton sur les nouveaux objets qu'il rencontre sur son passage, c'est totalement normal. La stérilisation n'a pas d'effet sur ce comportement : les lapins stérilisés continuent à marquer du menton. Et c'est plus agréable que les pipis et les crottes !

Le jetage de pattes arrière en mode blasé est un peu le claquage de porte du lapin. Tel un ado en colère, il vous signale que vous n'êtes pas drôle et qu'il va aller s'enfermer dans sa chambre : voilà vous êtes prévenu ! Un cas courant de jetage de pattes est lorsque vous reposez votre lapin après lui avoir fait des soins (coupe de griffe, brossage...).

Les lapins réclament un toilettage à leurs congénères en aplatissant la tête sous leur museau. Avec leurs humains, ils reproduisent la même chose pour avoir des caresses. Cela signifie que vous avez son consentement pour les papouilles, profitez-en !

Les lapins mangent certaines de leurs crottes riches en vitamines : ce sont les caecotrophes. Evitez de perturber votre lapin lorsque vous le voyez recourbé en direction de son entrejambe : il les collecte à la source. Cette position requiert une bonne souplesse : les lapins âgés ou handicapés peuvent avoir du mal à atteindre leurs caecotrophes. Si vous les retrouvez par terre, proposez-lui.
De même en cas d'opération, la collerette est à donner en dernier recours (pour la stérilisation, le body est à priviligier). De la même manière, un lapin avec une collerette est gêné pour accéder à son entrejambe.

Les lapins ne sont pas faits pour être enfermés. Le cas classique est celui de la cage, inadaptée au lapin, même "juste la nuit". Essayez de mettre un chat en cage quelques heures et vous constaterez qu'il devient fou. Le lapin mérite aussi la liberté !

Il s'agit d'un signe de peur. Le lapin n'est pas à l'aise et pense qu'il va lui arriver malheur. Cela peut arriver durant les soins (médicaments, coupe des griffes...). Si vous remarquez ce comportement lors des câlins, évitez de forcer et privilégiez les moments où votre lapin est d'accord.

Chez un lapin assez âgé et qui n'a pas peur, les yeux ressortis peuvent être signe d'une tumeur au thymus, parlez-en à votre vétérinaire NAC.

Les lapins sont très propres et se toilettent eux-même, et parfois entre lapins. Ils ne doivent pas être baignés ! Si votre lapin est sale, ce n'est pas normal et vous devez consulter pour trouver la cause.

Chez les lapins malades, il est possible de leur passer un gant de toilette humide sur les fesses. N'utilisez jamais de produits hors prescription vétérinaire !

Lorsqu'ils sont mis sur le dos, les lapins ont un comportement réflexe où ils se figent. Attention, même si cela peut paraitre mignon, cette position ne doit pas être utilisée pour les câlins. Elle est stressante pour le lapin, et il peut se débattre violemment lorsque vous le reposez. Les câlins avec votre lapin doivent être .

Cette position peut cependant être utile pour certains soins, comme la coupe des griffes, si vous n'arrivez pas à procéder autrement. Mais vous devez être sûr de vous et ne pas mettre votre lapin en danger. En cas de doute, demandez à votre vétérinaire de le faire à votre place.

Les lapins peuvent avoir le hoquet même si c'est assez rare. Cela part rapidement tout comme chez l'humain. En cas de doute ou si cela persiste, parlez-en à votre vétérinaire NAC.

Les lapins peuvent rêver et avoir des soubresauts pendant leur sommeil. Il leur arrive de bouger aussi certaines parties du corps : oreilles, pattes, bouche... Rêvent-ils de courir dans les champs ou de manger une carotte : cela reste un mystère !

C'est assez rare, mais certains lapins peuvent pousser des petits grognements pour montrer qu'ils ne sont pas à l'aise avec la situation dans laquelle ils se trouvent.

Il existe aussi un cri aigu, très compliqué à enregistrer car heureusement très rare : il exprime une grande souffrance, et il est horrible à entendre.

Grognements de peur d'une lapine, de nature très stressée, lorsqu'elle rencontre des congénères :