En intérieur ou en extérieur
Il existe 2 modes de vie bien distincts chez le lapin domestique : la vie à l'extérieur, parfois presque sauvage. Et la vie en intérieur, de lapin de salon. Il est très compliqué d’émettre un avis sur la question puisqu'il s'agit de 2 philosophies différentes. L'important c'est de choisir en connaissance de cause et surtout, d'offrir le meilleur habitat, que ce soit dedans ou dehors.
Comment choisir ?
Il faut bien réfléchir à toutes les contraintes que chaque mode implique. Etes-vous capable de gérer l'un ou l'autre comme il faut ? On s'aperçoit parfois que le lapin n'est pas adapté à notre mode de vie et que de se rediriger vers un autre animal serait plus judicieux. Il faut aussi prendre en compte la provenance de votre lapin, et considérer ses habitudes. Passer d'un mode de vie à l'autre ne lui plaira pas forcément... Lisez la partie sur les avantages et inconvénients de chaque système avant de vous décider.
La cage, l'enclos ou la liberté
Le mode de vie encore très réputé pour le lapin est la cage. Il y a souvent la vieille légende comme quoi un lapin peut être sale et/ou faire des bêtises si on le laisse en liberté. Pourtant, le chat aussi peut faire pipi sur le canapé ou abîmer le mobilier, et pourtant on ne l'enferme pas : on l'éduque. La cage vient surtout de l'élevage de lapins de chair. Les lapins destinés à la consommation sont détenus en cage, pour plus de rendement. Il est donc moins choquant de mettre son lapin en cage que son chat dans notre société. Pourtant, le lapin peut être parfaitement propre en litière et peut s'éduquer de façon à ne rien détruire.
Que choisir ?
Le lapin peut être éduqué comme un chat et vivre en parfaite harmonie avec les humains et les autres animaux de la maison. Contrairement aux croyances, il est plus difficile d'éduquer un lapereau, tiraillé par ses hormones lors de l'adolescence et plein d'énergie. Prendre un lapereau ne garantit pas du tout une meilleure éducation, il faudra souvent patienter le temps que jeunesse se passe.
Les indispensables
Quelque soit l'habitat choisi, si votre lapin vit en intérieur, il vous faudra un minimum de choses dans son environnement :
  • Une ou plusieurs gamelles : pour les granulés si vous en donnez, et surtout pour l'eau. Le biberon n'est pas adapté : il force le lapin à soulever la tête d'une manière peut naturelle, pouvant lui faire mal au cou. Et le goutte à goutte peut être très frustrant. Pour éviter qu'il la renverse, choisissez une gamelle bien lourde en céramique.
  • Un bac à litière. Le lapin est propre et pourra apprendre à faire uniquement dans son bac. Il faudra qu'il soit suffisamment grand pour que le lapin tienne dedans sans déborder. Le plus adapté est un bac à litière rectangulaire pour chat. Les litières non dangereuses sont par exemple le chanvre, les pellets de paille ou bien la carefresh.
  • Un râtelier ou une boite pour mettre le foin. Alimentation principale du lapin, il doit être facilement accessible.
  • Une cabane, de préférence avec au moins 2 entrées/sorties pour qu'il puisse se cacher s'il a peur : il n'est pas recommandé d'enlever la cabane pour sociabiliser un lapin. Le but est qu'il prenne confiance et en sorte de lui même. En tant que proie, il stressera s'il ne peut pas se mettre à couvert.
  • Un ou plusieurs tapis. Tout dépend de votre sol et s'il glisse... Le carrelage et certains parquets peuvent être des patinoires pour les lapins qui n'y sont pas habitués.
C'est tout ?
Il s'agit ici du minimum vital. Mais cela ne suffira pas pour distraire votre lapin. Il faudra donc lui rajouter des choses pour le stimuler, comme expliquer dans la prochaine section.
Les jouets et occupations
Un lapin qui détruit est souvent un lapin qui n'a pas de jouets stimulants. Il va donc se servir de ce qu'il a à porter : les affaires humaines. Il existe tout un tas d'occupations pour lapin, le but étant de trouver ce qui lui plait. Voici les activités principales que vous pouvez lui proposer :
  • Destruction de balles en bois
  • Tunnel pour se cacher et pour grignoter s'il est en foin ou en osier
  • Tapis en jonc de mer : il pourra le gratter ou le grignoter
  • Bac à terre ou carton avec des vieux draps pour gratter et creuser
  • Arbre à chat adapté à un lapin, pour qu'il puisse grimper et se percher
  • Jeux de nourriture, pour qu'il passe du temps à manger, et ait la sensation d'avoir trouver par lui-même ses aliments
Pourquoi tout cela ?
Ces jouets reprennent les occupations principales d'un lapin dans la nature. Pour faire un terrier, il va ronger les branchages qui le gênent puis creuser un tunnel. Pour surveiller l'arriver des prédateurs, il aime prendre de la hauteur. Le reste de la journée, il va chercher de la nourriture, mettant son nez dans tous les coins pour trouver LE meilleur brin. Le lapin domestique va donc chercher à reproduire tout ou partie de ces comportements naturels. Si vous n'avez pas le jouet sur lequel il pourra se reporter, il choisira ce qu'il trouve à proximité. Et souvent, vous n'aimerez pas son choix.
Les interdits
Même si vous lui proposez de quoi s'occuper, il y a des objets qui méritent d'être mis hors de portée de votre lapin. Dans le cas d'un lapin 100% sage, il peut être tentant de lui faire confiance. Mais sur certains points qui peuvent entraîner la mort, il est indispensable de tout protéger, même si vous pensez que ce n'est pas nécessaire.
  • Les fils électriques : votre lapin peut s'électrocuter et se brûler la langue voire en mourir. Il est donc indispensable de sécuriser les fils électriques, soit en les cachant derrière les meubles, soit en les gainant.
  • Les plantes d'intérieur : elles sont pour la plupart toxiques. Certaines entraînent la mort en quelques heures. Mettez les en hauteur, ou dans un endroit inaccessible.
  • Les aliments pour humains ou autres animaux : ne laissez pas traîner des aliments dangereux à hauteur de museau. Surtout les aliments nocifs comme le chocolat, les sucreries, etc. Attention aussi aux croquettes du chien et du chat. Certains lapins n'hésitent pas à se servir. Evidemment, une croquette à la viande pour un lapin est vivement déconseillée.
  • Les médicaments et produits ménagers : comme pour tout animal, ce genre de produit peut s'avérer très dangereux. Et contrairement aux croyances, le lapin domestique n'a pas un instinct de survie qui lui permet de repérer les produits dangereux. Un médicament enrobé de quelque chose qui lui parait sucré ne l'arrêtera pas.
Oh la la c'est contraignant tout ça !
Comme tout animal ou même enfant en bas âge, le lapin requiert une certaine vigilance. Ce qui est à la portée de chacun puisqu'il s'agit de ne rien laisser traîner de dangereux. Contrairement au chat, le lapin ne peut grimper que jusqu'à une certaine hauteur. Il est donc aisé de mettre la plaquette de chocolat sur la table haute et non sur la table basse par exemple. La solution de facilité est bien sûr de laisser le lapin enfermé dans sa cage ou il semble en parfaite sécurité. Est-ce une vie pour lui ?
Il existe 2 modes de vie bien distincts chez le lapin domestique : la vie à l'extérieur, parfois presque sauvage. Et la vie en intérieur, de lapin de salon. Il est très compliqué d’émettre un avis sur la question puisqu'il s'agit de 2 philosophies différentes. L'important c'est de choisir en connaissance de cause et surtout, d'offrir le meilleur habitat, que ce soit dedans ou dehors.
Comment choisir ?
Il faut bien réfléchir à toutes les contraintes que chaque mode implique. Etes-vous capable de gérer l'un ou l'autre comme il faut ? On s'aperçoit parfois que le lapin n'est pas adapté à notre mode de vie et que de se rediriger vers un autre animal serait plus judicieux. Il faut aussi prendre en compte la provenance de votre lapin, et considérer ses habitudes. Passer d'un mode de vie à l'autre ne lui plaira pas forcément... Lisez la partie sur les avantages et inconvénients de chaque système avant de vous décider.
Le mode de vie encore très réputé pour le lapin est la cage. Il y a souvent la vieille légende comme quoi un lapin peut être sale et/ou faire des bêtises si on le laisse en liberté. Pourtant, le chat aussi peut faire pipi sur le canapé ou abîmer le mobilier, et pourtant on ne l'enferme pas : on l'éduque. La cage vient surtout de l'élevage de lapins de chair. Les lapins destinés à la consommation sont détenus en cage, pour plus de rendement. Il est donc moins choquant de mettre son lapin en cage que son chat dans notre société. Pourtant, le lapin peut être parfaitement propre en litière et peut s'éduquer de façon à ne rien détruire.
Que choisir ?
Le lapin peut être éduqué comme un chat et vivre en parfaite harmonie avec les humains et les autres animaux de la maison. Contrairement aux croyances, il est plus difficile d'éduquer un lapereau, tiraillé par ses hormones lors de l'adolescence et plein d'énergie. Prendre un lapereau ne garantit pas du tout une meilleure éducation, il faudra souvent patienter le temps que jeunesse se passe.
Quelque soit l'habitat choisi, si votre lapin vit en intérieur, il vous faudra un minimum de choses dans son environnement :
  • Une ou plusieurs gamelles : pour les granulés si vous en donnez, et surtout pour l'eau. Le biberon n'est pas adapté : il force le lapin à soulever la tête d'une manière peut naturelle, pouvant lui faire mal au cou. Et le goutte à goutte peut être très frustrant. Pour éviter qu'il la renverse, choisissez une gamelle bien lourde en céramique.
  • Un bac à litière. Le lapin est propre et pourra apprendre à faire uniquement dans son bac. Il faudra qu'il soit suffisamment grand pour que le lapin tienne dedans sans déborder. Le plus adapté est un bac à litière rectangulaire pour chat. Les litières non dangereuses sont le chanvre, les pellets de paille ou bien la carefresh.
  • Un râtelier ou une boite pour mettre le foin. Alimentation principale du lapin, il doit être facilement accessible.
  • Une cabane, de préférence avec au moins 2 entrées/sorties pour qu'il puisse se cacher s'il a peur : il n'est pas recommandé d'enlever la cabane pour sociabiliser un lapin. Le but est qu'il prenne confiance et en sorte de lui même. En tant que proie, il stressera s'il ne peut pas se mettre à couvert.
  • Un ou plusieurs tapis. Tout dépend de votre sol et s'il glisse... Le carrelage et certains parquets peuvent être des patinoires pour les lapins qui n'y sont pas habitués.
C'est tout ?
Il s'agit ici du minimum vital. Mais cela ne suffira pas pour distraire votre lapin. Il faudra donc lui rajouter des choses pour le stimuler, comme expliquer dans la prochaine section.
Un lapin qui détruit est souvent un lapin qui n'a pas de jouets stimulants. Il va donc se servir de ce qu'il a à porter : les affaires humaines. Il existe tout un tas d'occupations pour lapin, le but étant de trouver ce qui lui plait. Voici les activités principales que vous pouvez lui proposer :
  • Destruction de balles en bois
  • Tunnel pour se cacher et pour grignoter s'il est en foin ou en osier
  • Tapis en jonc de mer : il pourra le gratter ou le grignoter
  • Bac à terre ou carton avec des vieux draps pour gratter et creuser
  • Arbre à chat adapté à un lapin, pour qu'il puisse grimper et se percher
  • Jeux de nourriture, pour qu'il passe du temps à manger, et ait la sensation d'avoir trouver par lui-même ses aliments
Pourquoi tout cela ?
Ces jouets reprennent les occupations principales d'un lapin dans la nature. Pour faire un terrier, il va ronger les branchages qui le gênent puis creuser un tunnel. Pour surveiller l'arriver des prédateurs, il aime prendre de la hauteur. Le reste de la journée, il va chercher de la nourriture, mettant son nez dans tous les coins pour trouver LE meilleur brin. Le lapin domestique va donc chercher à reproduire tout ou partie de ces comportements naturels. Si vous n'avez pas le jouet sur lequel il pourra se reporter, il choisira ce qu'il trouve à proximité. Et souvent, vous n'aimerez pas son choix.
Même si vous lui proposez de quoi s'occuper, il y a des objets qui méritent d'être mis hors de portée de votre lapin. Dans le cas d'un lapin 100% sage, il peut être tentant de lui faire confiance. Mais sur certains points qui peuvent entraîner la mort, il est indispensable de tout protéger, même si vous pensez que ce n'est pas nécessaire.
  • Les fils électriques : votre lapin peut s'électrocuter et se brûler la langue voire en mourir. Il est donc indispensable de sécuriser les fils électriques, soit en les cachant derrière les meubles, soit en les gainant.
  • Les plantes d'intérieur : elles sont pour la plupart toxiques. Certaines entraînent la mort en quelques heures. Mettez les en hauteur, ou dans un endroit inaccessible.
  • Les aliments pour humains ou autres animaux : ne laissez pas traîner des aliments dangereux à hauteur de museau. Surtout les aliments nocifs comme le chocolat, les sucreries, etc. Attention aussi aux croquettes du chien et du chat. Certains lapins n'hésitent pas à se servir. Evidemment, une croquette à la viande pour un lapin est vivement déconseillée.
  • Les médicaments et produits ménagers : comme pour tout animal, ce genre de produit peut s'avérer très dangereux. Et contrairement aux croyances, le lapin domestique n'a pas un instinct de survie qui lui permet de repérer les produits dangereux. Un médicament enrobé de quelque chose qui lui parait sucré ne l'arrêtera pas.
Oh la la c'est contraignant tout ça !
Comme tout animal ou même enfant en bas âge, le lapin requiert une certaine vigilance. Ce qui est à la portée de chacun puisqu'il s'agit de ne rien laisser traîner de dangereux. Contrairement au chat, le lapin ne peut grimper que jusqu'à une certaine hauteur. Il est donc aisé de mettre la plaquette de chocolat sur la table haute et non sur la table basse par exemple. La solution de facilité est bien sûr de laisser le lapin enfermé dans sa cage ou il semble en parfaite sécurité. Est-ce une vie pour lui ?