De quelles façon aider les associations ?
Lorsque l'on parle d'aider une association de protection animale, la 1ère image qui s'impose est d'aller dans des refuges pour s'occuper des animaux. Ou à la rigueur être famille d'accueil. Bien sûr cela fait partie du bénévolat recherché, mais il y a beaucoup d'autres moyens, parfois méconnus, pour aider facilement.
Les dons sans se ruiner
  1. Certains sites ont un partenariat avec des associations. Lorsque vous commandez chez eux, ils peuvent reverser une petite partie de votre panier à l'association choisie. Vous ne payez rien en plus, c'est le site marchand qui aura un peu moins d'argent pour lui. Pour cela, plusieurs façons de faire :
    • Installer facile2soutenir en tant qu'extension à votre navigateur Google Chrome. Le principe est simple, lorsque vous êtes sur un site partenaire, facile2soutenir vous le signale et demande si vous voulez l'activer. Si oui, alors le site reversera une partie de votre argent sans que l'article ne vous coûte plus cher, à l'association que vous avez choisie.
    • Aller sur le site marchand via la bannière d'une association plutôt qu'en tapant l'url. Exemples de bannières : Association White Rabbit, Association Marguerite & Cie, Ani-nounou...
      A vous d'aller chercher sur la page de l'association que vous voulez aider et voir si elle a des bannières.
  2. Installer Lilo, un moteur de recherche qui reverse de l'argent aux associations.
  3. Acheter vos produits dans les boutiques des associations. Exemples : Boutique du Bazar des NAC, Boutique White Rabbit, Boutique Marguerite & Cie...
  4. Acheter des produits sur Paillette et Biscotte qui reverse une partie du panier à l'association de votre choix.
  5. Participer aux tombolas que les associations mettent sur leur page facebook (en général 1 ou 2€ le ticket)
  6. Faire un micro-don via Teaming. Le principe est simple : vous donnez 1€/mois à une association. Vous pouvez donner à plusieurs si vous le souhaitez (3 assos = 3€/mois, 10 assos = 10€/mois etc)
  7. Parrainez un animal : il peut s'agir d'un don ponctuel ou mensuel. Et vous pouvez verser de l'argent ou envoyer un don en nature. Il est donc possible d'envoyer une seule fois un colis à une association (avec de l'alimentation, des jouets etc). Le mieux étant de demander aux bénévoles les besoins, pour envoyer des produits qui conviennent. Il est aussi conseillé de se renseigner à quelle adresse envoyer le colis. Si l'animal est en famille d'accueil, le plus simple reste de lui envoyer directement. Si vous envoyez au siège de l'association, la personne devra faire réexpédier le colis à la bonne adresse, ce qui n'est pas économique. Vous pouvez aussi vous engager à faire un virement d'une somme d'argent tous les mois jusqu'à l'adoption de l'animal. En échange, l'association vous donnera des nouvelles régulières et vous envera des photos.
  8. Adhérez à l'association. Le principe est simple, c'est un don, tournant en général aux alentours de 15-20€, qui vous donne le statut d'adhérent pendant un an, sans obligation de réadhérer l'année suivante. En contrepartie, vous serez convié à l'assemblé générale de l'association (sans obligation d'y aller), et selon l'association, vous recevrez des petits cadeaux, aurez parfois un accès privilégié au forum etc...
  9. Faire un don classique, en faisant un virement ou un chèque à l'association de votre choix
  10. Faire un don de matériel, s'il ne sert plus pour vos propres animaux
Les solutions 6-7-8-9 peuvent être déductibles d'impôt à 66%. C'est à dire que pour un don de 10€, les impôts vous rembourseront 6,60€. Teaming est déductible pour n'importe quelle association. Pour les dons directement à une association, il faut voir avec les bénévoles si elle a fait les démarches pour être reconnue d'utilité publique ou d'intérêt général. Informations ici.
Les aides ponctuelles
  • Le covoiturage : vous pouvez emmener un animal avec vous lorsque vous faites de longs trajets. Plus d'infos ici.
  • Prévisite ou visite post-adoption. Le principe est simple : certains associations aiment s'assurer que l'animal sera bien accueilli chez son futur adoptant, ou qu'il est bien traité une fois arrivé dans sa famille. Dans le cas d'une adoption loin du siège de l'association, les bénévoles ne peuvent faire le déplacement pour aller chez l'adoptant. L'association cherche alors quelqu'un qui habite près de l'adoptant pour aller voir les conditions de détentions de l'animal. Le but n'étant pas d'arriver comme un expecteur des impôts ! C'est avant tout un dialogue avec la personne, l'occasion de discuter et de conseiller avec bienveillance.
Les postes à effectuer de chez soi
  • Trésorier : c'est la personne qui gère les comptes de l'association.
  • Secrétaire : elle effectue des tâches administratives, s'occupe des adhésions.
  • Responsable covoiturage : il/elle cherche une personne pouvant faire le trajet désiré. Il doit être actif sur les réseaux sociaux afin de publier un peu partout sa recherche. Puis il se constituera un réseau de personnes faisant souvent les mêmes trajets et trouvera de plus en plus rapidement les covoiturages "faciles".
  • Responsable FA : il/elle est chargé(e) d'encadrer les familles d'accueil. Son rôle est de leur faire appliquer les règles de l'association pour s'occuper de l'animal, mais aussi de les conseiller. Les FA doivent pouvoir compter sur lui/elle en cas de problème.
  • Responsable adoption : son rôle est de répondre aux demandes d'adoption, de trier celles qui lui paraissent sérieuses et de s'entretenir avec les futurs adoptants. Le choix final de l'adoptant sera en général soumis à un vote auxquels d'autres bénévoles participeront. Il ne décidera pas tout seul dans son coin. Mais son rôle sera d'apporter aux autres bénévoles toutes les informations sur la potentielle future famille de l'animal. Pour qu'ils puissent voter en connaissance de cause.
  • Responsable post-adoption : ce bénévole prend des nouvelles des protégés une foix adoptés. Cela permet de s'assurer que l'adoptant n'a pas abandonné l'animal, qu'il va bien etc... Il peut aussi le conseiller si l'adoptant rencontre des soucis ou a des questions concernant l'animal. Cela permet de ne pas laisser la famille adoptive toute seule mais de l'encadrer si besoin. Et parralèlement de donner des nouvelles à l'ancienne famille d'accueil qui s'est attachée à l'animal.
  • Responsable communication : ce bénévole partage les nouvelles de l'association sur les réseaux sociaux, s'occupe de faire connaitre l'association et ses actions.
  • Webmaster : si l'association a un site web, elle peut rechercher un bénévole pour créer et administrer son site.
  • Modérateur du forum : si l'association a un forum, elle peut chercher quelqu'un pour s'occuper de la modération.
Les postes avec les animaux
  • Famille d'accueil longue durée : c'est une personne/famille qui héberge l'animal jusqu'à son adoption. Les frais vétérinaires sont réglés par l'association. Parfois la nourriture et le matériel aussi (ça dépendra de l'asso et de ses finances). Elle doit accueillir l'animal dans des conditions adéquates et compatibles avec son espèce (taille de la cage adaptée si l'animal vit en cage, nourriture de bonne qualité, occupations convenables etc). Le but étant de sociabiliser l'animal, de l'éduquer (pour les lapins par exemple), et de pouvoir dresser un portrait convenable de son caractère afin d'aiguiller les potentiels adoptants. Le temps de garde est variable : tout dépend du succès de l'animal. S'il est jeune, en bonne santé et a une bonne bouille, il peut être adopté très vite. S'il est un peu vieux, a un soucis de santé, ou est d'une couleur faisant fuir les adoptants (les animaux noirs ou aux yeux rouges ont plus de mal à être adoptés malheureusement), le protégé peut rester pas mal de temps en famille d'accueil.
  • Famille d'accueil de transit : c'est une famille d'accueil pour une courte période. C'est souvent le temps de passer le relais à une famille d'accueil longue durée. Le temps de trouver un covoiturage par exemple. C'est donc une histoire le plus souvent de quelques jours, quelques semaines maximum.
  • Nounou pendant les vacances : certaines associations, comme Ani-nounou et Le bazar des NAC proposent un service de garde pour les vacances. Elles recherchent donc des bénévoles pour jouer les nounous. Ces services sont payants pour les propriétaires, et l'argent va à l'association. La nounou assume son rôle à titre gratuit, dans le but d'aider à la fois l'association (qui pourra augmenter son compte en banque), et les propriétaires, évitant des possibles abandons.
Dans le cadre d'association reconnue d'utilité publique ou d'utilité générale, les frais engendrés en tant que famille d'accueil peuvent être déductibles des impôts à 66%. Cela peut être l'alimentation, la litière, les frais kilométriques pour aller chez le vétérinaire etc... A voir avec les bénévoles de l'association.
De quelles façon aider les associations ?
Lorsque l'on parle d'aider une association de protection animale, la 1ère image qui s'impose est d'aller dans des refuges pour s'occuper des animaux. Ou à la rigueur être famille d'accueil. Bien sûr cela fait partie du bénévolat recherché, mais il y a beaucoup d'autres moyens, parfois méconnus, pour aider facilement.
  1. Certains sites ont un partenariat avec des associations. Lorsque vous commandez chez eux, ils peuvent reverser une petite partie de votre panier à l'association choisie. Vous ne payez rien en plus, c'est le site marchand qui aura un peu moins d'argent pour lui. Pour cela, plusieurs façons de faire :
    • Installer facile2soutenir en tant qu'extension à votre navigateur Google Chrome. Le principe est simple, lorsque vous êtes sur un site partenaire, facile2soutenir vous le signale et demande si vous voulez l'activer. Si oui, alors le site reversera une partie de votre argent sans que l'article ne vous coûte plus cher, à l'association que vous avez choisie.
    • Aller sur le site marchand via la bannière d'une association plutôt qu'en tapant l'url. Exemples de bannières : Association White Rabbit, Association Marguerite & Cie, Ani-nounou...
      A vous d'aller chercher sur la page de l'association que vous voulez aider et voir si elle a des bannières.
  2. Installer Lilo, un moteur de recherche qui reverse de l'argent aux associations.
  3. Acheter vos produits dans les boutiques des associations. Exemples : Boutique du Bazar des NAC, Boutique White Rabbit, Boutique Marguerite & Cie...
  4. Acheter des produits sur Paillette et Biscotte qui reverse une partie du panier à l'association de votre choix.
  5. Participer aux tombolas que les associations mettent sur leur page facebook (en général 1 ou 2€ le ticket)
  6. Faire un micro-don via Teaming. Le principe est simple : vous donnez 1€/mois à une association. Vous pouvez donner à plusieurs si vous le souhaitez (3 assos = 3€/mois, 10 assos = 10€/mois etc)
  7. Parrainez un animal : il peut s'agir d'un don ponctuel ou mensuel. Et vous pouvez verser de l'argent ou envoyer un don en nature. Il est donc possible d'envoyer une seule fois un colis à une association (avec de l'alimentation, des jouets etc). Le mieux étant de demander aux bénévoles les besoins, pour envoyer des produits qui conviennent. Il est aussi conseillé de se renseigner à quelle adresse envoyer le colis. Si l'animal est en famille d'accueil, le plus simple reste de lui envoyer directement. Si vous envoyez au siège de l'association, la personne devra faire réexpédier le colis à la bonne adresse, ce qui n'est pas économique. Vous pouvez aussi vous engager à faire un virement d'une somme d'argent tous les mois jusqu'à l'adoption de l'animal. En échange, l'association vous donnera des nouvelles régulières et vous envera des photos.
  8. Adhérez à l'association. Le principe est simple, c'est un don, tournant en général aux alentours de 15-20€, qui vous donne le statut d'adhérent pendant un an, sans obligation de réadhérer l'année suivante. En contrepartie, vous serez convié à l'assemblé générale de l'association (sans obligation d'y aller), et selon l'association, vous recevrez des petits cadeaux, aurez parfois un accès privilégié au forum etc...
  9. Faire un don classique, en faisant un virement ou un chèque à l'association de votre choix
  10. Faire un don de matériel, s'il ne sert plus pour vos propres animaux
Les solutions 6-7-8-9 peuvent être déductibles d'impôt à 66%. C'est à dire que pour un don de 10€, les impôts vous rembourseront 6,60€. Teaming est déductible pour n'importe quelle association. Pour les dons directement à une association, il faut voir avec les bénévoles si elle a fait les démarches pour être reconnue d'utilité publique ou d'intérêt général. Informations ici.
  • Le covoiturage : vous pouvez emmener un animal avec vous lorsque vous faites de longs trajets. Plus d'infos ici.
  • Prévisite ou visite post-adoption. Le principe est simple : certains associations aiment s'assurer que l'animal sera bien accueilli chez son futur adoptant, ou qu'il est bien traité une fois arrivé dans sa famille. Dans le cas d'une adoption loin du siège de l'association, les bénévoles ne peuvent faire le déplacement pour aller chez l'adoptant. L'association cherche alors quelqu'un qui habite près de l'adoptant pour aller voir les conditions de détentions de l'animal. Le but n'étant pas d'arriver comme un expecteur des impôts ! C'est avant tout un dialogue avec la personne, l'occasion de discuter et de conseiller avec bienveillance.
  • Trésorier : c'est la personne qui gère les comptes de l'association.
  • Secrétaire : elle effectue des tâches administratives, s'occupe des adhésions.
  • Responsable covoiturage : il/elle cherche une personne pouvant faire le trajet désiré. Il doit être actif sur les réseaux sociaux afin de publier un peu partout sa recherche. Puis il se constituera un réseau de personnes faisant souvent les mêmes trajets et trouvera de plus en plus rapidement les covoiturages "faciles".
  • Responsable FA : il/elle est chargé(e) d'encadrer les familles d'accueil. Son rôle est de leur faire appliquer les règles de l'association pour s'occuper de l'animal, mais aussi de les conseiller. Les FA doivent pouvoir compter sur lui/elle en cas de problème.
  • Responsable adoption : son rôle est de répondre aux demandes d'adoption, de trier celles qui lui paraissent sérieuses et de s'entretenir avec les futurs adoptants. Le choix final de l'adoptant sera en général soumis à un vote auxquels d'autres bénévoles participeront. Il ne décidera pas tout seul dans son coin. Mais son rôle sera d'apporter aux autres bénévoles toutes les informations sur la potentielle future famille de l'animal. Pour qu'ils puissent voter en connaissance de cause.
  • Responsable post-adoption : ce bénévole prend des nouvelles des protégés une foix adoptés. Cela permet de s'assurer que l'adoptant n'a pas abandonné l'animal, qu'il va bien etc... Il peut aussi le conseiller si l'adoptant rencontre des soucis ou a des questions concernant l'animal. Cela permet de ne pas laisser la famille adoptive toute seule mais de l'encadrer si besoin. Et parralèlement de donner des nouvelles à l'ancienne famille d'accueil qui s'est attachée à l'animal.
  • Responsable communication : ce bénévole partage les nouvelles de l'association sur les réseaux sociaux, s'occupe de faire connaitre l'association et ses actions.
  • Webmaster : si l'association a un site web, elle peut rechercher un bénévole pour créer et administrer son site.
  • Modérateur du forum : si l'association a un forum, elle peut chercher quelqu'un pour s'occuper de la modération.
  • Famille d'accueil longue durée : c'est une personne/famille qui héberge l'animal jusqu'à son adoption. Les frais vétérinaires sont réglés par l'association. Parfois la nourriture et le matériel aussi (ça dépendra de l'asso et de ses finances). Elle doit accueillir l'animal dans des conditions adéquates et compatibles avec son espèce (taille de la cage adaptée si l'animal vit en cage, nourriture de bonne qualité, occupations convenables etc). Le but étant de sociabiliser l'animal, de l'éduquer (pour les lapins par exemple), et de pouvoir dresser un portrait convenable de son caractère afin d'aiguiller les potentiels adoptants. Le temps de garde est variable : tout dépend du succès de l'animal. S'il est jeune, en bonne santé et a une bonne bouille, il peut être adopté très vite. S'il est un peu vieux, a un soucis de santé, ou est d'une couleur faisant fuir les adoptants (les animaux noirs ou aux yeux rouges ont plus de mal à être adoptés malheureusement), le protégé peut rester pas mal de temps en famille d'accueil.
  • Famille d'accueil de transit : c'est une famille d'accueil pour une courte période. C'est souvent le temps de passer le relais à une famille d'accueil longue durée. Le temps de trouver un covoiturage par exemple. C'est donc une histoire le plus souvent de quelques jours, quelques semaines maximum.
  • Nounou pendant les vacances : certaines associations, comme Ani-nounou et Le bazar des NAC proposent un service de garde pour les vacances. Elles recherchent donc des bénévoles pour jouer les nounous. Ces services sont payants pour les propriétaires, et l'argent va à l'association. La nounou assume son rôle à titre gratuit, dans le but d'aider à la fois l'association (qui pourra augmenter son compte en banque), et les propriétaires, évitant des possibles abandons.
Dans le cadre d'association reconnue d'utilité publique ou d'utilité générale, les frais engendrés en tant que famille d'accueil peuvent être déductibles des impôts à 66%. Cela peut être l'alimentation, la litière, les frais kilométriques pour aller chez le vétérinaire etc... A voir avec les bénévoles de l'association.