La peur
Qu'est-ce qu'un lapin peureux ?
La 1ère chose à prendre en compte, c'est que le lapin est une proie. Il a donc des réflexes ancrés au plus profonds de lui, liés à sa condition. Par exemple, porter un lapin lui rappelle la capture par un rapace, et donc sa mort imminente. Même les lapins les plus sociables aiment rarement être portés, certains le tolérant plus que d'autres. Il faut aussi avoir conscience que tous les lapins n'aiment pas être calinés pendant des heures. Ils ont chacun leur petit caractère bien à eux. Un lapin peut ainsi s'allonger à quelques centimètres de vous, preuve de confiance extrême, jouer avec vous et être parfaitement sociabilisé, même s'il n'a pas envie de se faire papouiller de partout. Un lapin peureux fuira tout contact, aura facilement les yeux écarquillés dans certaines situations (vous verrez le blanc de l'oeil), il respirera fort s'il est paniqué... Dans certains cas, il pourra couiner de peur.

De quoi a-t'il peur ?
  • de votre simple présence : vous faites plus d'1m et pour votre lapin, vous êtes un géant.
  • des mouvements brusques : si vous arrivez de manière trop rapide, il peut y voir un danger.
  • des contacts physiques : vous voulez le papouiller et lui faire des bisous, il peut penser que vous voulez lui faire du mal.
  • des bruits de la maison : la TV, le micro-ondes, l'aspirateur, les volets qu'on ouvre, quelqu'un qui sonne à la porte... sont autant de nouveautés, surtout pour le lapereau qui n'a jamais vécu dans un logement.
  • des autres animaux : un chien, un chat, un autre lapin... sont des sources de stress pour le lapin qui doit faire confiance à d'autres espèces en plus des humains (attention, il faut procéder à une quarantaine avant toute cohabition avec un autre lapin !).

Le passé du lapin peut-il jouer ?
Il est assez courant d'entendre des préjugés sur les lapins issus d'associations. Comme s'ils étaient forcément tous traumatisés, et qu'à l'inverse les lapereaux seraient tout de suite sociables. Malheureusement, c'est loin d'être aussi facile. Les lapins issus de sauvetages ont chacun leur personnalité. Certains ont subi des maltraitances, et peuvent pourtant être surprenants et faire directement confiance à leurs sauveteurs. D'autres arrivent parfois marqués par leur passé effectivement. Mais la période passée en famille d'accueil permet de travailler sur les peurs, ce qui fait que le lapin qui arrive chez son adoptant a fait du chemin depuis son abandon.

Les lapereaux issus d'élevages ont chacun leur personnalité eux aussi. Un lapereau peut être d'un tempérament craintif, sans pourtant avoir vécu des choses traumatisantes. Dans tous les cas, n'oublions pas que même un lapereau a un passé. Prenons l'exemple d'un lapin d'animalerie : il nait chez un grossiste, avec une mère qui fait portées sur portées, dans des conditions le plus souvent déplorables. Il sera séparé de sa maman alors qu'il en a encore besoin, ce qui pour certains peut être un véritable traumatisme. Il sera ensuite acheminé, dans des conditions plus ou moins convenables jusqu'à l'animalerie, où placé derrière une vitre, des enfants tapoteront toute la journée et pousseront des petits cris près de ses oreilles fragiles. Bref, adopter un lapereau en pensant maîtriser son passé, ou en pensant que 8 semaines n'auront pas suffi à lui faire vivre de dures épreuves, est tout simplement illusoire.

Comment sociabiliser son lapin ?
  • Une des priorités encore une fois, c'est l'environnement. Un lapin en liberté totale, qui peut sortir quand il veut, qui a une cabane et peut se cacher quand il a peur... fera beaucoup plus de progrès qu'un lapin en cage qui subit le contact sans pouvoir fuir. Enlever la cabane est une très mauvaise idée : un lapin qui ne peut se cacher ne devient pas un lapin sociable mais un lapin peureux à découvert, et donc totalement paniqué. Préparez donc un coin confortable et adapté avant son arrivée.
  • L'endroit choisi doit être au calme, avec peu d'animaux, d'enfants et de bruits surtout les 1ers jours. Le fameux conseil "ne sortez pas votre lapin pendant x jour(s)" n'a aucun sens. Ce qui est problématique c'est le lapin enfermé dans sa cage avec le(s) chien(s), le(s) chat(s) et le(s) enfant(s) tout autour... Le lapin se sent alors encerclé et totalement piégé, même si personne ne met la main dans la cage et ne le sort. Il vaut mieux un coin calme (pas de cage), où on le laisse prendre ses marques la 1ère journée, et où on ira le voir ensuite, mais progressivement, sans lui imposer la famille entière directement.
  • Ne cherchez pas à porter le lapin les premiers temps, surtout s'il a peur. Il peut être utile d'habituer le lapin à être porté pour faciliter les soins en cas de maladie. Mais c'est quelque chose qui se fait progressivement et non le lendemain de l'arrivée du lapin, surtout s'il est totalement intimidé et prend ses marques.
  • Approchez votre lapin au sol : le plus simple c'est de vous asseoir par terre dans la pièce où il est, et de lui ouvrir s'il est en cage ou en enclos. Prenez un bon livre ou une autre occupation, et laissez votre lapin venir vous sentir, sans chercher à trop le toucher les 1ères fois. Les lapins sont des animaux très curieux, et souvent cette curiosité prend le pas sur la peur.
  • Utilisez des friandises (adaptées ! un granulé peut faire l'affaire par exemple). Si votre lapin est gourmand, il viendra prendre le granulé dans votre main.
  • Parlez-lui doucement, ne criez pas et ne vous énervez pas ! N'hésitez pas à le flatter en lui disant à quel point il est beau et gentil.
  • Allez-y doucement pour les caresses. Le plus souvent, les papouilles sur la tête sont acceptées avant celles sur le corps. Il est aussi courant que certains gourmands commencent à les accepter pendant qu'ils mangent, absorbés par leur repas. Puis vous pourrez les toucher de plus en plus hors repas et sur le reste du corps. Même si chaque lapin peut avoir ses préférences !
  • Soyez patient et doux quoi qu'il arrive ! Un lapin n'est pas un chien, c'est le jeu de devoir mériter sa confiance. Cela peut prendre du temps, parfois plusieurs jours, plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Certains progressent encore quelques années après... S'énerver, hausser le ton, en vouloir à votre lapin ou ne plus l'aimer empirera la situation. Votre lapin fera d'autant plus de progrès s'il se sent entouré et aimé, si vous croyez en son potentiel et acceptez d'aller à son rythme.
  • Vous pouvez utiliser en parallèle des produits pour détendre votre lapin (bien sûr cela n'est pas miraculeux et ne dispense pas des points précédents) : voir la liste.

Petites histoires personnelles :
  • Ma lapine Evy : jetée au sol par un enfant à plusieurs reprises et non soignée, elle a un petit soucis de positionnement au niveau de l'arrière train. Elle a été prise en charge par l'Association Marguerite & Cie et placée en famille d'accueil durant plusieurs mois, jusqu'à ce que je craque sur son histoire et sa bouille, et que je l'adopte. Beaucoup de gens penseraient que cette lapine, traumatisée par son passée est forcément peureuse et fuyante avec l'humain. Là voici dès son arrivée : 1ère vidéo , 2ème vidéo
  • Ma lapine Eole : abandonnée une 1ère fois dans la rue, gestante et le nez en sang. Récupérée par l'association Touche pas à mon popotte, et adoptée par une famille qui semblait responsable. Puis abandonnée une 2ème fois, par cette famille qui l'a mise sur Le bon coin pour s'en débarasser (au lieu de prévenir l'association ce qui est normalement la procédure). Une fois la famille prise la main dans le sac, Eole est alors arrivée chez moi, totalement terrorisée. Elle nous regardait avec de grands yeux écarquillés et fuyait dès qu'elle nous apercevait : 1ère vidéo . Avec de la douceur, de la patience, et un environnement adapté, la voici 2 mois après : 2ème vidéo et 3ème vidéo .
  • Kamo, que j'ai eu en FA : testé pour le diabète en laboratoire, il a évité l'euthanasie grâce à l'association White Rabbit. On peut imaginer que le laboratoire n'était pas un 3 étoiles, pourtant le voici le lendemain de son arrivée chez moi : vidéo
L'agressivité

Qu'est-ce qu'un lapin agressif ?
Le lapin grogne, charge et parfois peut mordre. Quand il charge, le lapin s'élance vers vous dans une attitude menaçante, et la morsure peut venir très rapidement. Il y a des morsures qui sont en réalité plutôt des "pincements" et d'autres plus importantes où le lapin peut mordre à sang. Dans certains cas, il peut aussi jeter ses pattes en avant.

Dans quels cas le lapin est-il agressif ?
Il existe 2 principaux cas bien distincts :
  • La territorialité : elle se caractèrise par une agressivité lorsque vous intervenez sur son territoire. Classiquement, vous avancez la main pour toucher à sa gamelle ou à sa litière par exemple, et votre lapin arrive et vous mord. Parralèment, lorsque vous sortez votre lapin, il est adorable. Il faut bien comprendre que votre lapin n'est pas "méchant". Il a juste ses affaires auxquelles il tient, pour lui elles sont même vitales. Il voit une main arriver et qui veut bouleverser tout son monde, et là il voit rouge ! Alors bien entendu, vous vouliez juste rajouter des granulés ou nettoyer sa litière, et dans votre esprit son comportement est totalement ridicule. Dites-vous bien que dans la nature, quand un autre animal vient toucher à son territoire, ce n'est jamais pour être gentil, et que votre lapin a des réflexes bien encrés où il est poussé par son instinct.
  • La peur : un lapin qui a peur prendra le plus souvent la fuite. Mais dans le cas où elle n'est pas possible, et que la situation est pour lui trop stressante, il pourra vous faire part de son mécontentement par un pincement. Là aussi votre lapin n'est pas méchant et ne mord pas pour le plaisir. Il exprime juste un mal-être et une situation inconfortable pour lui.
A savoir : Un lapin peut vous pincer car vous êtes sur son chemin ! Ce n'est pas de l'agressivité, mais une façon de dire entre lapins "tu ne vois pas que ton gros derrière bloque le passage de sa Majesté ?".
Si votre lapin devient agressif sans raison, une visite vétérinaire peut être nécessaire pour vérifier les pistes de maladies ou de douleurs pouvant expliquer ce comportement.

Comment faire pour empêcher cette agressivité ?
  • Un lapin territoriale se calme la plupart du temps une fois stérilisé car les hormones participent grandement à la protection de ressources. Très souvent, le lapin stérilisé perd sa territorialité ou du moins elle diminue fortement. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles les associations stérilisent tous leurs lapins : les problèmes de comportement des lapins non stérilisés peuvent aller jusqu'à gâcher l'adoption ce qui est bien dommage ! Si votre lapin est territorial, la stérilisation semble incontournable.
  • L'environnement encore et toujours ! Plus son territoire est petit, et plus le lapin cherchera à le protéger. Le cas classique illustrant la territorialité est d'ailleurs le lapin non stérilisé et vivant en cage. Vous avez là le combo parfait pour avoir un lapin qui vous mord ! Un lapin au minimum en enclos ou mieux, en liberté totale aura moins peur de votre intrusion.
  • Dans le cas plutôt rare d'un lapin territorial mais stérilisé et vivant en liberté totale, il faut respecter sa territorialité, et s'arranger pour toucher à ses affaires lorsqu'il a le dos tourné. Ce qui est là aussi plus simple sur un grand espace, alors que dans une cage, le lapin est directement sur vous lorsque vous avancez votre main. Le caresser d'abord d'une main puis parallèlement toucher à ses affaires de l'autre main peut également détourner son attention.
  • Pour les lapins peureux, ne portez pas votre lapin ou ne le caressez pas contre son gré. En particulier ne le coincez pas dans un endroit où il n'a pas la possibilité de fuir, et où l'unique solution pour lui est l'attaque. Reportez-vous à la section du dessus concernant le lapin peureux.
  • Dans le cas de soins vétérinaires, vous n'avez bien sûr pas le choix d'imposer à votre lapin des actes qu'il n'aimera pas à coup sûr. Evidemment, c'est pour son bien et vous devez continuer, même si votre lapin n'est pas de cet avis. Si vous avez vraiment peur des morsures, vous pouvez mettre des gants, afin d'effectuer les soins plus sereinement.
Qu'est-ce qu'un lapin peureux ?
La 1ère chose à prendre en compte, c'est que le lapin est une proie. Il a donc des réflexes ancrés au plus profonds de lui, liés à sa condition. Par exemple, porter un lapin lui rappelle la capture par un rapace et donc sa mort imminente. Même les lapins les plus sociables aiment rarement être portés, certains le tolérant plus que d'autres. Il faut aussi avoir conscience que tous les lapins n'aiment pas être calinés pendant des heures. Ils ont chacun leur petit caractère bien à eux. Un lapin peut ainsi s'allonger à quelques centimètres de vous, preuve de confiance extrême, jouer avec vous et être parfaitement sociabilisé, même s'il n'a pas envie de se faire papouiller de partout. Un lapin peureux fuira tout contact, aura facilement les yeux écarquillés dans certaines situations (vous verrez le blanc de l'oeil), il respirera fort s'il est paniqué... Dans certains cas, il pourra couiner de peur.

De quoi a-t'il peur ?
  • de votre simple présence : vous faites plus d'1m et pour votre lapin, vous êtes un géant.
  • des mouvements brusques : si vous arrivez de manière trop rapide, il peut y voir un danger.
  • des contacts physiques : vous voulez le papouiller et lui faire des bisous, il peut penser que vous voulez lui faire du mal.
  • des bruits de la maison : la TV, le micro-ondes, l'aspirateur, les volets qu'on ouvre, quelqu'un qui sonne à la porte... sont autant de nouveautés, surtout pour le lapereau qui n'a jamais vécu dans un logement.
  • des autres animaux : un chien, un chat, un autre lapin... sont des sources de stress pour le lapin qui doit faire confiance à d'autres espèces en plus des humains (attention, il faut procéder à une quarantaine avant toute cohabition avec un autre lapin !).

Le passé du lapin peut-il jouer ?
Il est assez courant d'entendre des préjugés sur les lapins issus d'associations. Comme s'ils étaient forcément tous traumatisés, et qu'à l'inverse les lapereaux seraient tout de suite sociables. Malheureusement, c'est loin d'être aussi facile. Les lapins issus de sauvetages ont chacun leur personnalité. Certains ont subi des maltraitances, et peuvent pourtant être surprenants et faire directement confiance à leurs sauveteurs. D'autres arrivent parfois marqués par leur passé effectivement. Mais la période passée en famille d'accueil permet de travailler sur les peurs, ce qui fait que le lapin qui arrive chez son adoptant a fait du chemin depuis son abandon.

Les lapereaux issus d'élevages ont chacun leur personnalité eux aussi. Un lapereau peut être d'un tempérament craintif, sans pourtant avoir vécu des choses traumatisantes. Dans tous les cas, n'oublions pas que même un lapereau a un passé. Prenons l'exemple d'un lapin d'animalerie : il nait chez un grossiste, avec une mère qui fait portées sur portées, dans des conditions le plus souvent déplorables. Il sera séparé de sa maman alors qu'il en a encore besoin, ce qui pour certains peut être un véritable traumatisme. Il sera ensuite acheminé, dans des conditions plus ou moins convenables jusqu'à l'animalerie, où placé derrière une vitre, des enfants tapoteront toute la journée et pousseront des petits cris près de ses oreilles fragiles. Bref, adopter un lapereau en pensant maîtriser son passé, ou en pensant que 8 semaines n'auront pas suffi à lui faire vivre de dures épreuves, est tout simplement illusoire.

Comment sociabiliser son lapin ?
  • Une des priorités encore une fois, c'est l'environnement. Un lapin en liberté totale, qui peut sortir quand il veut, qui a une cabane et peut se cacher quand il a peur... fera beaucoup plus de progrès qu'un lapin en cage qui subit le contact sans pouvoir fuir. Enlever la cabane est une très mauvaise idée : un lapin qui ne peut se cacher ne devient pas un lapin sociable mais un lapin peureux à découvert, et donc totalement paniqué. Préparez donc un coin confortable et adapté avant son arrivée.
  • L'endroit choisi doit être au calme, avec peu d'animaux, d'enfants et de bruits surtout les 1ers jours. Le fameux conseil "ne sortez pas votre lapin pendant x jour(s)" n'a aucun sens. Ce qui est problématique c'est le lapin enfermé dans sa cage avec le(s) chien(s), le(s) chat(s) et le(s) enfant(s) tout autour... Le lapin se sent alors encerclé et totalement piégé, même si personne ne met la main dans la cage et ne le sort. Il vaut mieux un coin calme (pas de cage), où on le laisse prendre ses marques la 1ère journée, et où on ira le voir ensuite, mais progressivement, sans lui imposer la famille entière directement.
  • Ne cherchez pas à porter le lapin les premiers temps, surtout s'il a peur. Il peut être utile d'habituer le lapin à être porté pour faciliter les soins en cas de maladie. Mais c'est quelque chose qui se fait progressivement et non le lendemain de l'arrivée du lapin, surtout s'il est totalement intimidé et prend ses marques.
  • Approchez votre lapin au sol : le plus simple c'est de vous asseoir par terre dans la pièce où il est, et de lui ouvrir s'il est en cage ou en enclos. Prenez un bon livre ou une autre occupation, et laissez votre lapin venir vous sentir, sans chercher à trop le toucher les 1ères fois. Les lapins sont des animaux très curieux, et souvent cette curiosité prend le pas sur la peur.
  • Utilisez des friandises (adaptées ! un granulé peut faire l'affaire par exemple). Si votre lapin est gourmand, il viendra prendre le granulé dans votre main.
  • Parlez-lui doucement, ne criez pas et ne vous énervez pas ! N'hésitez pas à le flatter en lui disant à quel point il est beau et gentil.
  • Allez-y doucement pour les caresses. Le plus souvent, les papouilles sur la tête sont acceptées avant celles sur le corps. Il est aussi courant que certains gourmands commencent à les accepter pendant qu'ils mangent, absorbés par leur repas. Puis vous pourrez les toucher de plus en plus hors repas et sur le reste du corps. Même si chaque lapin peut avoir ses préférences !
  • Soyez patient et doux quoi qu'il arrive ! Un lapin n'est pas un chien, c'est le jeu de devoir mériter sa confiance. Cela peut prendre du temps, parfois plusieurs jours, plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Certains progressent encore quelques années après... S'énerver, hausser le ton, en vouloir à votre lapin ou ne plus l'aimer empirera la situation. Votre lapin fera d'autant plus de progrès s'il se sent entouré et aimé, si vous croyez en son potentiel et acceptez d'aller à son rythme.
  • Vous pouvez utiliser en parallèle des produits pour détendre votre lapin (bien sûr cela n'est pas miraculeux et ne dispense pas des points précédents) : voir la liste.

Petites histoires personnelles :
  • Ma lapine Evy : jetée au sol par un enfant à plusieurs reprises et non soignée, elle a un petit soucis de positionnement au niveau de l'arrière train. Elle a été prise en charge par l'Association Marguerite & Cie et placée en famille d'accueil durant plusieurs mois, jusqu'à ce que je craque sur son histoire et sa bouille, et que je l'adopte. Beaucoup de gens penseraient que cette lapine, traumatisée par son passée est forcément peureuse et fuyante avec l'humain. Là voici dès son arrivée : 1ère vidéo , 2ème vidéo
  • Ma lapine Eole : abandonnée une 1ère fois dans la rue, gestante et le nez en sang. Récupérée par l'association Touche pas à mon popotte, et adoptée par une famille qui semblait responsable. Puis abandonnée une 2ème fois, par cette famille qui l'a mise sur Le bon coin pour s'en débarasser (au lieu de prévenir l'association ce qui est normalement la procédure). Une fois la famille prise la main dans le sac, Eole est alors arrivée chez moi, totalement terrorisée. Elle nous regardait avec de grands yeux écarquillés et fuyait dès qu'elle nous apercevait : 1ère vidéo . Avec de la douceur, de la patience, et un environnement adapté, la voici 2 mois après : 2ème vidéo et 3ème vidéo .
  • Kamo, que j'ai eu en FA : testé pour le diabète en laboratoire, il a évité l'euthanasie grâce à l'association White Rabbit. On peut imaginer que le laboratoire n'était pas un 3 étoiles, pourtant le voici le lendemain de son arrivée chez moi : vidéo

Qu'est-ce qu'un lapin agressif ?
Le lapin grogne, charge et parfois peut mordre. Quand il charge, le lapin s'élance vers vous dans une attitude menaçante, et la morsure peut venir très rapidement. Il y a des morsures qui sont en réalité plutôt des "pincements" et d'autres plus importantes où le lapin peut mordre à sang. Dans certains cas, il peut aussi jeter ses pattes en avant.

Dans quels cas le lapin est-il agressif ?
Il existe 2 principaux cas bien distincts :
  • La territorialité : elle se caractèrise par une agressivité lorsque vous intervenez sur son territoire. Classiquement, vous avancez la main pour toucher à sa gamelle ou à sa litière par exemple, et votre lapin arrive et vous mord. Parralèment, lorsque vous sortez votre lapin, il est adorable. Il faut bien comprendre que votre lapin n'est pas "méchant". Il a juste ses affaires auxquelles il tient, pour lui elles sont même vitales. Il voit une main arriver et qui veut bouleverser tout son monde, et là il voit rouge ! Alors bien entendu, vous vouliez juste rajouter des granulés ou nettoyer sa litière, et dans votre esprit son comportement est totalement ridicule. Dites-vous bien que dans la nature, quand un autre animal vient toucher à son territoire, ce n'est jamais pour être gentil, et que votre lapin a des réflexes bien encrés où il est poussé par son instinct.
  • La peur : un lapin qui a peur prendra le plus souvent la fuite. Mais dans le cas où elle n'est pas possible, et que la situation est pour lui trop stressante, il pourra vous faire part de son mécontentement par un pincement. Là aussi votre lapin n'est pas méchant et ne mord pas pour le plaisir. Il exprime juste un mal-être et une situation inconfortable pour lui.
A savoir : Un lapin peut vous pincer car vous êtes sur son chemin ! Ce n'est pas de l'agressivité, mais une façon de dire entre lapins "tu ne vois pas que ton gros derrière bloque le passage de sa Majesté ?".
Si votre lapin devient agressif sans raison, une visite vétérinaire peut être nécessaire pour vérifier les pistes de maladies ou de douleurs pouvant expliquer ce comportement.

Comment faire pour empêcher cette agressivité ?
  • Un lapin territoriale se calme la plupart du temps une fois stérilisé car les hormones participent grandement à la protection de ressources. Très souvent, le lapin stérilisé perd sa territorialité ou du moins elle diminue fortement. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles les associations stérilisent tous leurs lapins : les problèmes de comportement des lapins non stérilisés peuvent aller jusqu'à gâcher l'adoption ce qui est bien dommage ! Si votre lapin est territorial, la stérilisation semble incontournable.
  • L'environnement encore et toujours ! Plus son territoire est petit, et plus le lapin cherchera à le protéger. Le cas classique illustrant la territorialité est d'ailleurs le lapin non stérilisé et vivant en cage. Vous avez là le combo parfait pour avoir un lapin qui vous mord ! Un lapin au minimum en enclos ou mieux, en liberté totale aura moins peur de votre intrusion.
  • Dans le cas plutôt rare d'un lapin territorial mais stérilisé et vivant en liberté totale, il faut respecter sa territorialité, et s'arranger pour toucher à ses affaires lorsqu'il a le dos tourné. Ce qui est là aussi plus simple sur un grand espace, alors que dans une cage, le lapin est directement sur vous lorsque vous avancez votre main. Le caresser d'abord d'une main puis parallèlement toucher à ses affaires de l'autre main peut également détourner son attention.
  • Pour les lapins peureux, ne portez pas votre lapin ou ne le caressez pas contre son gré. En particulier ne le coincez pas dans un endroit où il n'a pas la possibilité de fuir, et où l'unique solution pour lui est l'attaque. Reportez-vous à la section du dessus concernant le lapin peureux.
  • Dans le cas de soins vétérinaires, vous n'avez bien sûr pas le choix d'imposer à votre lapin des actes qu'il n'aimera pas à coup sûr. Evidemment, c'est pour son bien et vous devez continuer, même si votre lapin n'est pas de cet avis. Si vous avez vraiment peur des morsures, vous pouvez mettre des gants, afin d'effectuer les soins plus sereinement.