La pododermatite
Les symptômes
  • Votre lapin a des rougeurs sous les pattes.
  • Il y a des zones sans poil.
  • La peau est à vif, avec potentiellement des saignements.
  • Il peut se former du pus en cas d'infection.

La gravité
La pododermatite n'est pas une urgence vétérinaire, sauf si le lapin présente d'autres symptômes plus graves (perte d'appétit, abattement...). Mais cela peut être bien entendu très douloureux, il ne faut donc pas laisser la situation s'aggraver. Un vétérinaire compétent en NAC devra être consulté dans les jours qui suivent.

Certains lapins ont des zones rouges si l'on regarde sous les poils, et vivent comme cela toute leur vie. Cependant, plus la zone est rouge, à vif et sans poils, et plus il faut aller rapidement chez le vétérinaire afin de pouvoir soulager le lapin. Sans soin, l'os peut être attaqué.

Les niveaux de pododermatite sont classés de 1 à 6 :
  1. Lésion circulaire.
  2. Lésion diffuse.
  3. Ulcération et infection.
  4. Liquide suintant et purulant et perte cutanée.
  5. Infection sévère qui atteint l'os.
  6. Perte de la motricité.
Les causes
  • Un sol trop dur.
  • Le surpoids du lapin.
  • Un manque d'activité (lapin passant beaucoup de temps en position "poule" sur ses talons).
  • Une allergie.
  • La race du lapin (les rex et les angoras ont moins du poils sous les pattes).
  • Le stress (chez le lapin ou dans son environnement).
  • Une mauvaise hygiène de la litière.
  • Une incontinence.
  • Un handicap provoquant un mauvais appui.


Explications par le Dr Quinton, vétérinaire spécialiste NAC.
Les vérifications du vétérinaire
Votre vétérinaire va bien sûr regarder l'état des pattes de votre lapin et vous poser quelques questions : quelles sont les conditions de vie du lapin ? Est-il actif ?
Il va aussi le peser et vérifier un éventuel surpoids. L'habitat doit être vérifié : litière utilisée, environnement permettant au lapin de faire de l'excercice, nature du sol où il évolue...

Si votre lapin est souillé, il peut réaliser des examens afin de vérifier la présence de problèmes urinaires. Le parasite E.Cuniculi peut aussi provoquer de l'incontinence.

Dans le cas d'une suspicion de défaut de positionnement, une radio peut être effectuée. De même, un examen bactériologique peut être pratiqué en cas d'infection.

Explications par le Dr Larrat, vétérinaire spécialiste NAC.
Les traitements
Votre vétérinaire va sûrement vous donner un traitement local ainsi qu'un anti-inflammatoire. Un antibiotique peut être prescrit en cas de surinfection.

Si votre lapin se lèche, il est possible de lui faire des bandages (coban et scotch de pharmacie à coller sur le bandage), ou de lui acheter des chaussettes "spéciales pododermatites lapins". Cela permettra à la pommade d'agir et de protéger la plaie. Attention cependant à les changer très régulièrement : cela peut macérer si l'hygiène n'est pas correcte. Dans les cas où la pododermatite persiste, des séances de laser peuvent être très efficaces. Il faut en général plusieurs séances, un forfait de 10 est souvent préconisé. Les premières séances doivent être rapprochées, à raison de 3 séances par semaine. La fréquence va ensuite diminuer (2 séances par semaine, puis 1 séance jusqu'à l'arrêt complet). Le laser n'est pas douloureux pour le lapin. La séance dure seulement quelques minutes : le lapin est juste dérangé car il est porté comme lors de la coupe des griffes, rien de plus ().

Tous les traitements ne peuvent être entièrement efficaces si la cause de la pododermatite n'est pas trouvée. Imaginons que le lapin soit allergique à son tapis : si vous soignez votre lapin tout en lui laissant le tapis, la pododermatite reviendra dès l'arrêt du traitement. Si les plaies sont arrivées du jour au lendemain, il est important de réfléchir à ce qui a pu changer à cette période.

Dans tous les cas, la pododermatite est une maladie qui est en général longue à soigner, il s'agit de plusieurs semaines voire plusieurs mois. Des produits naturels comme l'aloe vera ainsi que l'argile verte () peuvent aider (à condition de ne pas être ingérés !). N'hésitez pas à en parler à votre vétérinaire !

Séance de laser Bandage Chaussettes
Comment éviter cela ?
  • Donner une alimentation adaptée qui ne favorise pas le surpoids. Les friandises doivent être saines et données de façon ponctuelle. Les granulés favorisent l'embonpoint et doivent être limités voire supprimés chez le lapin adulte.
  • Bannir la cage qui n'est pas adaptée au lapin, même "juste la nuit". Le lapin se rapproche du chat et non du hamster : il s'agit d'un animal adapté à la vie en liberté en intérieur.
  • Varier les sols : les revêtements durs comme le lino ou le carrelage peuvent abimer les pattes. Disposer différents tapis, surtout aux endroits de sieste du lapin.
  • Offrir un bac à litière et mettre la litière uniquement dedans. Les pellets sont très efficaces mais doivent être réservés au coin toilettes car ils sont inconfortables.
  • Maintenir une bonne hygiène du bac à litière : votre lapin ne doit pas patauger dans l'urine. Le mieux est de la changer tous les 2 jours maximum, tous les jours si la litière est petite.
  • Si votre lapin est souillé sans raison apparente, ce n'est pas normal : le lapin est un animal très propre qui ne se fait pas pipi dessus. Si c'est le cas, consulter rapidement un vétérinaire NAC.
  • Utiliser des produits naturels pour le ménage : le vinaigre blanc est une valeur sûre. Les produits chimiques, en plus d'être néfastes pour vous, peuvent aussi l'être pour vos animaux.
  • Eviter tout stress, aussi bien envers votre lapin que dans son environnement : les animaux sont de vraies éponges à émotion.
  • Si votre lapin n'aime pas l'exercice, vous pouvez cacher sa nourriture à différents endroits pour l'encourager à bouger.
  • Votre lapin a des rougeurs sous les pattes.
  • Il y a des zones sans poil.
  • La peau est à vif, avec potentiellement des saignements.
  • Il peut se former du pus en cas d'infection.







La pododermatite n'est pas une urgence vétérinaire, sauf si le lapin présente d'autres symptômes plus graves (perte d'appétit, abattement...). Mais cela peut être bien entendu très douloureux, il ne faut donc pas laisser la situation s'aggraver. Un vétérinaire compétent en NAC devra être consulté dans les jours qui suivent.

Certains lapins ont des zones rouges si l'on regarde sous les poils, et vivent comme cela toute leur vie. Cependant, plus la zone est rouge, à vif et sans poils, et plus il faut aller rapidement chez le vétérinaire afin de pouvoir soulager le lapin. Sans soin, l'os peut être attaqué.

Les niveaux de pododermatite sont classés de 1 à 6 :
  1. Lésion circulaire.
  2. Lésion diffuse.
  3. Ulcération et infection.
  4. Liquide suintant et purulant et perte cutanée.
  5. Infection sévère qui atteint l'os.
  6. Perte de la motricité.
  • Un sol trop dur.
  • Le surpoids du lapin.
  • Un manque d'activité (lapin passant beaucoup de temps en position "poule" sur ses talons).
  • Une allergie.
  • La race du lapin (les rex et les angoras ont moins du poils sous les pattes).
  • Le stress (chez le lapin ou dans son environnement).
  • Une mauvaise hygiène de la litière.
  • Une incontinence.
  • Un handicap provoquant un mauvais appui.


Explications par le Dr Quinton, vétérinaire spécialiste NAC.
Votre vétérinaire va bien sûr regarder l'état des pattes de votre lapin et vous poser quelques questions : quelles sont les conditions de vie du lapin ? Est-il actif ?
Il va aussi le peser et vérifier un éventuel surpoids. L'habitat doit être vérifié : litière utilisée, environnement permettant au lapin de faire de l'excercice, nature du sol où il évolue...

Si votre lapin est souillé, il peut réaliser des examens afin de vérifier la présence de problèmes urinaires. Le parasite E.Cuniculi peut aussi provoquer de l'incontinence.

Dans le cas d'une suspicion de défaut de positionnement, une radio peut être effectuée. De même, un examen bactériologique peut être pratiqué en cas d'infection.

Explications par le Dr Larrat, vétérinaire spécialiste NAC.
Votre vétérinaire va sûrement vous donner un traitement local ainsi qu'un anti-inflammatoire. Un antibiotique peut être prescrit en cas de surinfection.

Si votre lapin se lèche, il est possible de lui faire des bandages (coban et scotch de pharmacie à coller sur le bandage), ou de lui acheter des chaussettes "spéciales pododermatites lapins". Cela permettra à la pommade d'agir et de protéger la plaie. Attention cependant à les changer très régulièrement : cela peut macérer si l'hygiène n'est pas correcte. Dans les cas où la pododermatite persiste, des séances de laser peuvent être très efficaces. Il faut en général plusieurs séances, un forfait de 10 est souvent préconisé. Les premières séances doivent être rapprochées, à raison de 3 séances par semaine. La fréquence va ensuite diminuer (2 séances par semaine, puis 1 séance jusqu'à l'arrêt complet). Le laser n'est pas douloureux pour le lapin. La séance dure seulement quelques minutes : le lapin est juste dérangé car il est porté comme lors de la coupe des griffes, rien de plus ().

Tous les traitements ne peuvent être entièrement efficaces si la cause de la pododermatite n'est pas trouvée. Imaginons que le lapin soit allergique à son tapis : si vous soignez votre lapin tout en lui laissant le tapis, la pododermatite reviendra dès l'arrêt du traitement. Si les plaies sont arrivées du jour au lendemain, il est important de réfléchir à ce qui a pu changer à cette période.

Dans tous les cas, la pododermatite est une maladie qui est en général longue à soigner, il s'agit de plusieurs semaines voire plusieurs mois. Des produits naturels comme l'aloe vera ainsi que l'argile verte () peuvent aider (à condition de ne pas être ingérés !). N'hésitez pas à en parler à votre vétérinaire !

Séance de laser

Bandage

Chaussettes
  • Donner une alimentation adaptée qui ne favorise pas le surpoids. Les friandises doivent être saines et données de façon ponctuelle. Les granulés favorisent l'embonpoint et doivent être limités voire supprimés chez le lapin adulte.
  • Bannir la cage qui n'est pas adaptée au lapin, même "juste la nuit". Le lapin se rapproche du chat et non du hamster : il s'agit d'un animal adapté à la vie en liberté en intérieur.
  • Varier les sols : les revêtements durs comme le lino ou le carrelage peuvent abimer les pattes. Disposer différents tapis, surtout aux endroits de sieste du lapin.
  • Offrir un bac à litière et mettre la litière uniquement dedans. Les pellets sont très efficaces mais doivent être réservés au coin toilettes car ils sont inconfortables.
  • Maintenir une bonne hygiène du bac à litière : votre lapin ne doit pas patauger dans l'urine. Le mieux est de la changer tous les 2 jours maximum, tous les jours si la litière est petite.
  • Si votre lapin est souillé sans raison apparente, ce n'est pas normal : le lapin est un animal très propre qui ne se fait pas pipi dessus. Si c'est le cas, consulter rapidement un vétérinaire NAC.
  • Utiliser des produits naturels pour le ménage : le vinaigre blanc est une valeur sûre. Les produits chimiques, en plus d'être néfastes pour vous, peuvent aussi l'être pour vos animaux.
  • Eviter tout stress, aussi bien envers votre lapin que dans son environnement : les animaux sont de vraies éponges à émotion.
  • Si votre lapin n'aime pas l'exercice, vous pouvez cacher sa nourriture à différents endroits pour l'encourager à bouger.